Musique

Clips du mois // Novembre

#clipsdumois
Sélection Clips Novembre 2017
Anthony Bonnet Heure Bleue

Fort heureusement, l’arrivée du grand froid ne semble pas paralyser le génie créatif de nos artistes préférés. Ce dernier mois, des petits nouveaux et des confirmés se sont prêtés au jeu du vidéoclip, tous jouant sur des registres différents. On les (re)découvre ensemble ?

Malca – Casablanca Jungle

Commençons par un jeune artiste qui risque de faire grand bruit sur la scène électro-pop orientale. Vivant entre la France et le Maroc, son pays d’origine, Malca sait mélanger ces deux cultures pour un résultat des plus convaincant. Son prochain EP, du même nom que le premier titre qui en est extrait, Casablanca Jungle, sort dans quelques jours seulement (le 17 novembre) et on a hâte de découvrir davantage son univers ! C’est donc la ville de Casablanca qui est naturellement mise en valeur dans ce morceau. Et on la parcourt sous différents angles, tantôt durant des rodéos sauvages à bord de scooters et autres quads puissamment guidés ; mais également lors de soirées où les mosaïques ornementales accueillent les plus streetwear des danseurs. Une voix et un esthétisme qui nous procurent un grand sentiment de liberté

Ulysse – Mañana

Ils font eux aussi partie des « petits nouveaux » au très gros potentiel, que l’on apprécie déjà. Il s’agit d’Ulysse, un trio masculin bruxellois à l’électro vaporeuse (non sans rappeler The Blaze par moment). Après le très bon Acid en collaboration avec leur compatriote Roméo Elvis, plus tôt dans l’année, c’est avec Mañana qu’Arnaud, Julien et Benoît reviennent nous déposer du soleil dans le creux de l’oreille. C’est très aérien et non pas que musicalement parlant. Le clip nous invite également à prendre de la hauteur… au dessus de Barcelone pour l’occasion. Élaboré par l’un des membres du groupes, Benoît aka A$ian Rocky lorsqu’il endosse le rôle de réalisateur, le résultat est très graphique et sublime l’architecture de cet ensemble d’immeubles. Jouant sur les points de vue et les couleurs, l’image colle au son et révèle son côté léger mais puissant

AllttA – Muggsy Bogues

Attention, les frissons risquent fortement de vous envahir. Avec Muggsy Bogues, AllttA souhaite nous faire passer l’un des messages les plus importants. En effet, reprenant le nom du joueur de basket le plus petit de l’histoire de la NBA, qui a su tout de même atteindre ce niveau et décrocher plusieurs récompenses dont celui de champion du monde en 1986, les deux artistes nous invitent à ne jamais renoncer. Et ce, quelles que soient nos différences. Ainsi, pour mettre en image le morceau, on découvre le quotidien de trois jeunes malentendants qui eux ne rêvent que d’une chose, partager et s’ouvrir aux autres. Bien qu’ils apparaissent comme un groupe d’amis quelconque lorsqu’ils sont réunis, une fois seul, ils pâtissent de l’exclusion ou des aprioris des autres vis-à-vis de leur handicap. Cependant, ce n’est pas parce que l’on entend pas, que l’on ne ressent rien et l’expérience sensorielle qu’ils vont vivre le prouve à merveille. Ne dit-on pas que la musique est universelle ?

Sébastien Tellier – Lovely Blonde

Denise Richards, Nikki Leigh, Charlotte McKinney… en voilà un casting de rêve ! Toutes les trois sont à l’affiche de la série A Girl is a Gun de Mathieu Tonetti actuellement diffusée et vous l’aurez compris, Sébastien Tellier a été choisi pour composer la soundtrack officielle de celle-ci. Au travers de Lovely Blonde on peut découvrir tout l’univers de la série prônant le girl power et relatant l’infiltration de trois femmes dans une organisation secrète alors que tout le monde les pense disparues… Entre esprit de revanche et numéro de charme, les protagonistes ne vont pas laisser la gente masculine en toute tranquillité. Ajoutez à ce scénario, la douceur des productions de l’atypique Tellier… vous ne pourrez pas résister à mater la série et surtout, à savourer toute de la bande originale.

MGMT – Little Dark Age

1ère écoute : Qu’est-ce que cet ovni ? 2nd écoute : Ouais, pourquoi pas ? 3ème écoute : C’est carrément TOP ! Avec Little Dark Age, MGMT annonce son grand retour ! Voilà près de 4 ans que le groupe qui a triomphé avec les excellents Kids ou bien Electric Feel (pour ne citer qu’eux) ne nous avait rien proposé, et il nous avait presque manqué. Pour marquer son retour, il signe un titre plutôt sombre, comme son nom l’indique, et l’accompagne d’un clip à l’univers totalement halluciné. On y retrouve les ingrédients d’un bon film d’horreur : du manoir hanté aux personnages douteux, tout nous entraîne dans cette atmosphère morbide. Les actions loufoques, les références au monde des contes et du paranormal ne seront d’ailleurs pas sans rappeler le clip d’Invisible Light des Scissor Sisters même s’il s’agirait en réalité d’un hommage à The Cure, reproduisant ainsi certaines scénographies inspirées des clips de ses derniers. Effet garanti !