Musique

Laisse-toi emporter par le premier album du talentueux Sekuoia

#album#flac#nouveaute#sekuoia
sekuoia premier album flac

Heure Bleue est très heureux de pouvoir te présenter le premier album du producteur danois Sekuoia, nouvelle signature de l’excellent label Nowadays Records (Fakear, La Fine Equipe, Douchka…). On a eu la chance de pouvoir écouter « flac » en avant-première et autant te dire qu’on a pas été déçu. Focus.

Après plus d’un an d’absence, date de sortie de son dernier EP « Reset Heart », Patrick Bech-Madsen aka Sekuoia revient donc sur le devant de la scène avec « flac ». Un projet teasé déjà depuis quelques mois avec 3 titres sortis successivement, dont le dernier en date « Brace ».

Clairement, « Brace » est LE single de l’album : un clip hypnotique très réussi, une voix rauque et intense – celle de Marc Roland, chanteur du groupe pop danois Kentaur – et un beat langoureux ravageur qui n’est pas sans nous rappeler certaines productions « clubesques » des frangins Disclosure. Tout pour faire un hit.

Je voulais donner à cet album un aspect tranchant avec des sonorités plus sombres et électroniques que précédemment

Avec « Brace », Sekuoia confirme son virage musical, déjà remarqué à travers ses deux précédents singles « Someones Problems » et « Lamp in the Dark » en feat. avec la chanteuse Kill J.

Plutôt trip-hop voire hip-hop dans ses productions passées, le danois explore désormais un univers électronique aux accents pop-R’nb, tout en conservant cette atmosphère si profonde et prenante qui le caractérise. « En tant que musicien, la chose la plus cruciale pour moi est de toujours aller de l’avant. C’est dans cette optique que l’album présente un son très différent de ce que j’ai pu faire depuis mon premier EP il y a quatre ans. Le fait de participer à une multitude de soirées m’a amené à choisir un axe plus tourné vers le beat. J’ai travaillé très dur pour faire des morceaux à la fois rêveurs et pop, tout en tâchant de ne pas tomber dans le mielleux. Je voulais donner à cet album un aspect tranchant avec des sonorités plus sombres et électroniques que précédemment. La production ne doit pas être trop relaxante, j’aime imaginer que l’album soit joué en club.  » commente l’artiste au sujet de ce virage.

L’apparition de vocalistes talentueux sur certains morceaux apporte également davantage de relief et de personnalité au travail du producteur de 23 ans. « J’ai contacté ces artistes car ils ont une perspective intéressante à proposer – ils ne sont pas seulement des voix, mais des personnalités fortes et uniques. »

Tout au long de cet album, on est bluffé par la facilité avec laquelle Sekuoia parvient à garder cette atmosphère conductrice très intense tout en explorant une multitude de sonorités et de textures électroniques. Un grande maîtrise au service des émotions faisant de « flac » un album rêveur qui ne laisse pas indifférent. Une vraie réussite.

Si tu veux découvrir Sekuoia en live – sa réputation en la matière nous dit que ça doit (vraiment) valoir le déplacement – il sera en tournée en Europe cet automne avec notamment des premières parties de WhoMadeWho et , ainsi que des passages aux Transmusicales, au Roskilde Festival ou encore à Eurosonic.

En attendant, on te laisse savourer « flac » en écoute, pour l’heure, sur Spotify :