Musique

Cet instant là, avec Douchka

#cetinstantla#decouverte#douchka#interview
Cet instant la, avec Douchka à Garorock
Hélène Vignon

Dans « Cet Instant là », je pars à la rencontre des hommes et femmes qui sont au devant de la scène et qui vous permettent de passer un moment génial. Aujourd’hui, c’est avec plaisir que je vous emmène à la rencontre de Douchka. 

Je vous avais parlé de Garorock, et de l’expérience exceptionnelle que j’ai vécu au festival. Cependant, je ne vous ai pas tout dit… Voici une petite perle que j’ai mise de côté, que je vais me faire un plaisir de vous révéler!

C’est après une première longue nuit de festival et un réveil difficile que je décida de profiter de l’ambiance garorockienne en journée. Allongée dans l’herbe, entourée par les courageux joueurs de foot et les siesteurs professionnels, j’écoutais la musique du boom bus

Garorock 2016 festival open air boom bus

Et puis, les dj set s’enchaînaient, les artistes se succédaient, et je me suis vite rendue compte que l’envie de me lever et de danser se faisait sentir. Pourquoi ? tout simplement parce que c’est le talentueux Douchka qui avait pris place et en grande forme !

Kouign-amann et dj set 

Derrière cet artiste se cache un jeune homme de 23 ans qui est d’origine bretonne. Dans la musique depuis plusieurs années, Thomas a plusieurs casquettes. « Je suis musicien et producteur sous le nom de Douchka, je fais partie de Nowadays Records, aux côtés de La Fine Équipe, Fakear, Unno, Phazz et Everydayz et d’autres artistes talentueux ». Quand on plonge dans le passé de Thomas, on y voit des heures de batteries pour « s’amuser » et puis de l’assemblage de sons et finalement de bons sons et enfin, un label. Il s’est fait remarqué à la Red Bull Music Academy de Tokyo, a fait des tournées avec le grand Fakear et notamment un première partie à l’Olympia, ce qui a été un vrai tremplin pour lui. 

Enjoy the Dj Set

« Quand je fais un Dj Set, je veux danser, je joue pour moi et bien sûr pour les autres, je ne fais pas un set autoroute ». 

A peine arrivé, c’est plein sourire que Douchka s’affiche en surplombant son public du haut du boom bus. Sa générosité se fait sentir directement, et on voit clairement qu’il aime partager sa musique, ambiancer le public comme s’il faisait partie de la fête. C’est en effet ce que me confirme Thomas un peu plus tard, quand je lui demande s’il joue pour lui ou pour les autres. « Quand je fais un Dj Set, je veux danser, je joue pour moi et bien sûr pour les autres, je ne fais pas un set autoroute ». Pari gagné, puisque la foule s’amasse devant lui et le public ne peut s’empêcher de bouger. 

Boom Bus Garorock, Douchka Dj Set

Rendez-vous avec Douchka 

son bonheur de voir un public jeune, porteur et motivant

C’est après son Dj Set que j’ai pu discuter avec Thomas, à la cool comme on dit, et juste avant qu’il ne passe sa soirée dans le GaroClub. J’ai surtout tenté d’en savoir plus sur lui, et surtout sur sa façon de vivre Garorock. « C’est la première fois que je viens à Garorock, j’étais vraiment très content de pouvoir jouer dans un festival comme celui-ci, et puis, je compte bien suivre quelques artistes également ! ». Et il a bien raison, avec la programmation alléchante du week-end, il y a de quoi faire.

On papote, de son emploi du temps overbooké, de son passage à Dour et à Calvi, qu’il a hâte de nous jouer ses morceaux de son nouvel EP Together, et de son bonheur de voir un public  » jeune, porteur et motivant ».  Un peu fatigué, il faut qu’il reprenne des forces puisqu’on est nombreux à l’attendre le soir, dans le GaroClub

Douchka by night

Ce que j’avais vécu l’après-midi n’était qu’un aperçu. Thomas avait disparu et Douchka avait pris sa place pour mettre le feu à la scène du GaroClub. De l’ambiance, des gens heureux, un mouvement de foule rythmé, tout ceci était dû au live de cet artiste qui m’a franchement épatée. Et plus étonnant encore, tel un acteur, le jeu de scène est fou : il fait de la batterie, danse et rigole !

Garorock 2016, cet instant là avec Douchka

C’est donc quelques mois après Garorock que je vous dévoile cet artiste, et si vous aussi vous êtes tentés par un instant avec Douchka, bonne nouvelle, il sera au Transbordeur le 12 novembre

Crédits photos : Teddy Morellec, La Clef Prod, Livy Bertrand, Heure Bleue.