Musique

Perez nous entraîne dans ses mystérieuses Cavernes

#album#cavernes#perez
Perez album Cavernes 2018

Mélange de musique électronique carabinée et de chanson française aux textes oniriques, Perez nous dévoile ce qui se déroule au fond de ses Cavernes à travers un nouvel album tout à fait captivant.

L’artiste bordelais n’est pas le fils d’Alain Bashung ni d’Étienne Daho même si on peut leur trouver quelques similitudes. C’est avec sa voix grave et puissante que Perez nous compte ses songes sur des beats un brin new wave mais terriblement moderne !

Album Cavernes Perez 2018

Précédemment chanteur et au clavier dans le groupe de rock hybride Adam Kesher, il a également sorti en octobre dernier un EP dont le titre Le dernier morceau de l’été n’est pas passé inaperçu. La ton était donné ! Ainsi, c’est avec son propre label Étoiles Distantes que Cavernes et ses 12 titres nous sont dévoilés le 2 février dernier.

Pourquoi Cavernes ? Et si Perez nous offrait là sa propre version de l’allégorie platonicienne entre illusion et espoir ? S’agit-il plutôt du fond de ses pensées, ce qu’il reste d’habitude enfoui en chacun ? Pourquoi pas l’expression de ses doutes et peurs ? Ou encore la caverne comme lieu des songes et des créatures fantasmagoriques ? Pas étonnant de voir l’artiste décrire son album comme un recueil “d’histoires de sirène, d’oiseau démoniaque, de chanteuse recluse dans le désert, de serpent qui se mord la queue et de langue coupée”. 

Quoi qu’il en soit, on se laisse volontier porter par l’atmosphère brut de ce magnifique album. Chacun pouvant en faire sa propre interprétation, mais sans jamais quitter le monde rêveur suggéré par le talentueux Perez.

Crédit photo : Camille Vivier