Musique

Playlist Heure Bleue #3

#decouvertes#electro#heurebleue#pop#talents

Nouvelle ration de découvertes ! Le 3ème numéro de ta Playlist Heure Bleue t’offre 5 nouveaux talents oscillants entre pop gracieuse et sonorités électroniques délicieuses. De quoi grossir ta playlist du moment.

Retrouve ces morceaux en playlists sur Soundcloud et Spotify !

Ella Vos – Little Brother

On l’a découverte avec « White Noise », elle revient aujourd’hui avec ce nouveau titre plein de fraîcheur. Cette américaine à la voix de velours séduit à nouveau par sa fragilité. Les fans de Maggie Rogers seront conquis.

J.Bernardt – Calm Down

On te présente le nouveau Chet Faker (Nick Murphy, pardon) belge. Jinte Deprez, ancien chanteur du groupe Balthazar, roule désormais en solo. Une très bonne initiative à l’écoute de ce premier morceau intensément groovy aux accents soul-Rn’b. Il paraît qu’un premier album approche…

AM!R – Dirty Whispers

Lui va te faire découvrir l’électro-pop à la sauce « Future Punk Soul ». Compositeur, producteur et chanteur, cet américain définit ainsi son style. Le résultat ? Un titre sensuel qui groove subtilement. Tu devrais succomber.

Theophilus London – Revenge (feat. Ariel Pink)

La dernière fois qu’il sortait un titre, c’était en mai dernier, et on avait sauté sur l’occasion pour te présenter le personnage. 6 mois après, il est de retour aux côtés du « punk » Ariel Pink. Et comme d’habitude, Theophilus surprend encore par le style musical. Un titre aux influences new wave et synth-pop tout droit sorti des années 80. C’est d’ailleurs une reprise du morceau « They All Run After The Carving Knife » du groupe New Musik, datant de 1981.

Pépite – Hiéroglyphe


Une voix à la Jean-Louis Aubert, une pop rêveuse légèrement psychée, un clip assez fou : voici Pépite. Un duo français qui porte bien son nom et qui fait logiquement beaucoup parler de lui en ce moment. Débusqué par Microqlima (Isaac Delusion, L’Impératrice, rien que ça…), le groupe vient de sortir un premier EP intitulé « Les bateaux ». 4 titres, dont celui-ci génialement mis en image : 2 500 peintures acryliques étalées sur plus de 300 planches, qui s’enchaînent en stop-motion à hauteur de 12 images par seconde. Voici le résultat :