Musique

« Recto Verso » : Paradis sur terre

#album#house#paradis#pop#rectoverso
paradis premier album recto verso

Enfin, il est là. Le tant attendu premier album de Paradis est sorti. Des années que les fans l’attendaient. Autant te le dire tout de suite, j’en suis, mais je vais tâcher de rester le plus objectif possible : « Recto Verso » est magnifique. Raté.

Toi le geek du son, tu as forcément ta petite playlist perso que tu as baptisée « Mes classiques » « Mon son » ou encore « Mes coups de coeur ». Tu sais, celle où tu ranges depuis des années toutes les tracks qui t’ont marqué et dont tu ne te lasseras jamais. Et bien la mienne, en bon fan qui se respecte, est inondée de la musique de Paradis, et ce, depuis un bon bout de temps. On ne citera pas les titres « La Ballade de Jim », « Parfait Tirage » ou encore « Hémisphère » car je t’en ai déjà parlé lors de la sortie récente du dernier extrait de l’album. Et oui, de longues années se sont écoulées entre l’éclosion du duo et la sortie de cet opus. Entre temps, on a quand même eu droit à un bel EP « Couleurs Primaires » qui nous a confirmé que le temps n’avait aucun effet sur la saveur du travail de Paradis. Un constat définitivement acté à l’écoute de l’album.

À l’image des deux extraits « Toi et moi » et « Recto Verso » sortis ces dernières semaines, ce projet s’inscrit parfaitement dans l’univers des deux compères inventée il y a 6 ans déjà. Imagine toi en train de broyer du noir sur le dancefloor d’une boîte un peu glauque quasi déserte… Tu saisis le contraste ? C’est toute la magie de la musique de Paradis, entre mélancolie des textes et énergie dansante des productions. 

Si on creuse un peu, « Recto-Verso » réserve son lot de (bonnes) surprises. Pas de panique jeune fan excité ! Tu retrouveras largement l’empreinte musicale de ton groupe préféré : ce savoureux mélange entre house langoureuse et pop colorée. Néanmoins, on découvre par exemple des productions beaucoup plus down tempo, tout en rondeur et sensualité comme sur « Quand tu souris » ou « Miroir (un) ». Et franchement, c’est tout aussi réussi. On notera également l’apparition de notes plus exotiques (« Mieux que tout ») ou bien plus dark comme sur « De semaine en semaine » davantage calibrée pour tes fins de soirées fièvreuses…

On finira par noter la présence de « Paradis » (une reprise d’Alain Chamfort) et de « Garde le pour toi », 2 titres sortis bien plus tôt par les deux compères parisiens. Non, je ne critique pas. C’est l’envie de toujours découvrir encore plus de Paradis qui parle. D’ailleurs, on validerait même l’idée d’un album regroupant l’ensemble des titres du groupe tellement il est difficile de se lasser d’écouter Paradis. Encore raté.

Il ne reste plus qu’à choisir ta plateforme ici pour écouter et réécouter l’album « Recto Verso » de Paradis.