Lieux

Ce soir là, au Mumbai Café

#cesoirla#cocktails#mumbaicafe
Ce soir là au Mumbai Café, bar à cocktail à Lyon
Mumbai café, bar à cocktail e restaurant à Lyon
Mumbai café, bar à cocktail e restaurant à Lyon
01
03
Hélène Vignon

C’est samedi soir, et l’envie de voyager me démange. Je réfléchis, ferme les yeux et décide de jouer dans le cliché et de pointer un pays sur la carte du monde, à l’aveugle. Je sens le papier de la carte sous mes doigts, le choix est fait. Ça sera l’Inde. Et si je partais pour Mumbai (ou Bombai), à plus de 6.815,35 km (merci Distance Calculator) de Lyon ? J’avoue faire face à un soucis de timing… Comment atteindre Mumbai en seulement quelques heures ? Après quelques recherches, je tombe au hasard sur le Mumbai Café, un bar à cocktails – restaurant situé à Lyon. Pas très exigeante, je prends l’avion le métro, et j’espère que ce lieu saura réconforter mon envie d’exotisme. 

Mumbai café, bar à cocktail e restaurant à Lyon

Mumbai Café

Lyon 1Bar à cocktail

J’arrive sur une place mouvementée et pleine de monde, qui n’est autre que la place des Terreaux, à quelques mètres du lieu tant recherché. Je rentre et je me faufile à travers la foule. Le choc culturel est direct, des odeurs épicées attirent mon regard vers le fond de la salle, et le son des verres qui s’entrechoquent me guide vers le bar. 

L’intérieur est entièrement en bois, comme si j’étais dans une cabane, et les éléments de décoration m’emmènent sur des pensées exotiques. Mais c’est sans aucun doute le tableau des cocktails qui attire mon attention. 

Ce soir là au Mumbai Café, bar à cocktail à Lyon Pendant un instant, je me demande si je ne suis pas vraiment en Inde. Je ne comprends pas les noms des cocktails et c’est un réel exercice linguistique qui s’impose (je m’interroge surtout sur la façon de prononcer les cocktails – le serveur va franchement rigoler au moment de la commande). Cependant, la composition de ces derniers me rassure et me rend impatiente à l’idée de déguster l’une de ces boissons. 

Personnellement, je ne me sens pas encore assez forte pour croquer dans des sauterelles et des vers

Ambiancée sur un air de Parov Stelar, me voici confrontée à un autre exercice, après la linguistique, les mathématiques ! En effet, l’ingénieuse carte des cocktails est présentée en diagrammes selon les dosages.
Mais je décide de ne pas y prêter attention, surtout après avoir été perturbée par… une assiette d’insectes grillés qui passe sous mon nez. Non, vous ne rêvez pas, une table de courageux se lance à la découverte de saveurs étranges et de spécialités asiatiques. Personnellement, je ne me sens pas encore assez forte pour croquer dans des sauterelles et des vers – bien qu’ils soient grillés (et salés ?) – je préfère me contenter de mon (mes) cocktail(s).

Me voici au moment crucial, je commande tout d’abord un Sông Hông Mule (avec le ridicule qui va avec, vu le sourire du serveur). Un cocktail fruité, à base de rhum, citron vert, purée de fruits rouge et de ginger beer. Par très exotique, me direz-vous, mais attendez la suite. 

Ce soir là au Mumbai Café, bar à cocktail à Lyon

Mon second choix se porta sur le petit cocktail rouge que vous pouvez voir, une sorte de remix du Bloody Mary, appelé le Fujimari. Ce mélange de vodka, citron vert et jus de tomate me donne l’impression de boire un gaspacho, jusqu’à ce que le mélange d’épices maison se fasse sentir et relève le goût de cet étrange (mais à tomber par terre) breuvage. 

C’est donc un voyage à travers les épices, les alcools et les mélanges, que j’ai vécu ce soir là. Pas de billet d’avion ultra chers, juste un exercice linguistique pour la prononciation des cocktails et une très bonne soirée au Mumbai Café