Musique

Interview // Agrume

#96musique#agrume#interview
photo artiste agrume

Chez Heure Bleue, on adore vous faire découvrir de nouveaux talents. Aujourd’hui c’est Agrume qui passe au décryptage. Découvrez l’univers de ce jeune réunionnais de 23 ans et plongez dans son style House qui respire le soleil. 

J’ai toujours préféré la composition à l’interprétation

1 – Salut Agrume ! Alors est-ce que tu pourrais te présenter plus en détails ?

Salut ! Alors je m’appelle Jérémy, j’ai 23 ans, j’habite à la Réunion à St Gilles plus précisément. Je suis initialement un pianiste classique, mais j’ai fini par me retrouver à devoir bricoler des trucs à la guitare et la basse. J’ai commencé la production musicale quand je suis entré au lycée. Mais j’ai toujours préféré la composition à l’interprétation. Je fait de la musique en général depuis plus de 10 ans.

Aujourd’hui je ne me vois pas m’appeler autrement

2 – Que signifie ton nom d’artiste ? Comment as-tu trouvé le nom ?

Alors mon nom d’artiste en soit est une anecdote particulière, j’avais créé un morceau Deep House et je devais me créer un nouveau profil Soundcloud. Je n’avais aucune idée de comment m’appeler. Puis j’ai tapé à moitié au hasard « Agrume ». Je trouvais que ça sonnait bien. Aujourd’hui je ne me vois pas m’appeler autrement.

Ce côté french touch des années 90 m’inspire énormément dans mes productions

3 – Comment définies-tu ton style musical ?

Nu funk / House. Ce côté french touch des années 90 m’inspire énormément dans mes productions. Mais même si j’aime la house aux sonorités très électroniques, j’ai toujours un faible pour l’organique, comme des samples de batterie acoustiques, de vraies lignes de basse, ou de guitare que je joue moi même (difficilement mais avec du bricolage ça sonne bien).

4 – Quels sont tes influences musicales ?

Elles sont diverses et variés, allant de Nobuo Uematsu, jusqu’aux Daft Punk. J’aime beaucoup Nile Rodgers, Justice, Deadmau5, DJ Falcon, Pedro Winter, DJ Las K, Laurent Garnier, Hans Zimmer et j’en passe.

5 – Ton dernier EP en date est « Shitorasu », peux-tu nous en dire plus?

Alors Shitorasu n’est pas mon premier EP chez 96 musique, j’ai sorti aussi Seine avec le duo parisien KnR, et Give Me A Call plus récemment avec la chanteuse Ladybird. Shitorasu n’a pas de sortie prévue en vinyle. Mais j’espère un jour pouvoir en sortir un.

En période de travail intense je dois dormir 3 ou 4 heures par nuit.

6 – Aujourd’hui tu fais de la musique à temps plein ? Combien de temps tu passes à produire, à chercher des sons au quotidien ?

Oui aujourd’hui je me consacre à temps plein sur la musique pour pouvoir offrir le meilleur pour 2017. Pour le temps quotidien, ça dépend en grande partie de ce que j’ai à faire et du travail que m’envoie 96 Musique. Ça peut passer de 0 à 20H par jour. En période de travail intense je dois dormir 3 ou 4 heures par nuit.

Je suis en phase de travail final sur mon album

7 – As-tu quelques infos croustillantes a nous communiquer sur ton avenir ?

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, mais je suis en phase de travail final sur mon album (10 titres), je recherche surtout des vocales pour mes morceaux déjà finis. En ce qui concerne des collaborations, je travaille beaucoup avec un artiste de chez vous : NAUX.

8 – Tu as vécu quelques temps sur Lyon, as-tu prévu de revenir un jour ?

Je n’ai pas l’âme d’un sédentaire si je dois revenir en Europe j’aimerai aller à l’étranger, comme en Ecosse par exemple, un endroit calme et verdoyant.

9 – Dernière question pour le fun, si tu étais un moment (ou une heure) de la journée, lequel serais-tu ?

Je serai un coucher de soleil, c’est un moment qui peut être apaisant ou euphorique selon la situation. Devant la mer c’est apaisant, mais en festival c’est un moment très mystérieux, c’est un peu le moment où se mêlent les morceaux de jour et où débutent ceux de la nuit. Ça me ressemble beaucoup je pense.

Un grand merci à Agrume d’avoir répondu à nos questions.
N’hésitez pas à le soutenir sur ses réseaux sociaux !

Facebook
Soundcloud