Événement

Calvi on the rocks 2017, à la hauteur de notre « French touch » légendaire

#calvi#calviontherocks#jacques#onyetait#paradis#yuksek
photo calvi on the rock
Melodie Plaschy

Plus de 23 000 festivaliers, 5 jours, 283 photos, 54 vidéos, 2 manucures Chanel, 1 couronne de fleur, 32 degrés à l’ombre, et quelques heures de sommeil à rattraper. On multiplie le tout et ça donne une ambiance brulante. Après vous avoir révélé la prog début juin, on y est. Calvi on the rocks célèbre dignement ses 15 ans d’existence et nous aussi avec comme tête d’affiche : son cadre paradisiaque et ses pépites françaises à la hauteur de notre « French touch » légendaire.

Sea, DJ set & sun 

15h pétante sur Ba&sh in Casa, plage principale et coeur du festival, on se bouscule pour récupérer le bracelet qui nous permettra d’accéder aux 7 sites prévus pour l’événement. L’agitation du premier jour est palpable et on a hâte de prendre la température et de tester photocall et stands de beauté en tous genre. Les pieds dans le sable, une Corona à la main, Synapson nous accueille sur la plage avec son DJ set groovy. Le duo ouvre en beauté la première journée, le pouce vissé sur le bouton play de mon iPhone pour compléter la story insta d’Heure Bleue, j’essaie de capturer chaque instant de ce début de festival sous un soleil encore timide.

plage calvi on the rock

Fin de journée, on se dirige vers les docks en contrebas de la citadelle de Calvi. Au programme Superpoze, DJ mais aussi producteur avec déjà deux albums de sorti à 25 ans, respect. Il nous propose un set envoutant sur la scène en plein air du Rouge Coco Club. On lui accorde aisément la métaphore qu’il applique à ses musiques : comme une entrée dans l’eau, on y pénètre doucement, progressivement puis on s’y jette d’un coup. C’est un peu l’effet que ça nous a fait. Les magiciens de l’electro The Blaze terminent cet opening sur la grande scène du Théâtre de Verdure. Encore en tête leur clip Territory qui nous fascine par ces images sublimes de ce jeune homme de retour à Alger, porté par une musique planante et mélancolique.

Quand le soleil rencontre la lune

Le lendemain, les derniers fétards se remettent encore de l’after de la veille chez Tao allongés sur leurs serviettes. C’est vers 23h qu’ils semblent avoir réuni quelques forces. Impatients de retrouver Yuksek, plus de 2000 personnes se hâtent devant la grande scène du Théâtre de Verdure. 10 ans qu’il n’avait pas remis les pieds à Calvi on the rocks, bien occupé à créer son propre label Partyfine. Accompagné de deux percussionnistes déchaînés à en faire décrocher leur bongo, il déroule les sons de son nouvel album « Nous horizons » : mélange de sonorités solaires et lunaires avec notre coup de coeur « Live Alone » en collab’ avec son ami Thomas Pesquet, un clip tourné sur son terrain de jeu favori : l’espace.

Doux réveil salé dans la baie de Calvi, malgré une connexion 4G un peu bancale j’interpelle un email d’Edouard Rostand, programmateur du festival, qui nous propose une croisière sur le voilier Corona sponsor de l’événement. Whattt? ni une ni deux je nous inscris pour un before des plus alléchants. L’équipe Corona nous chouchoute, 2 DJ de la webradio savoyarde indépendante Radio Meuh, nous accompagnent pour une parenthèse ensoleillée en mer. Aidé de deux trois Corona, blogueurs, journalistes locaux, collectif, DJ, staff on fini par tous se décoincer et s’ambiancer sur le soleil couchant.

Rendez-vous au paradis

On attend le soir avec impatience, Paradis, révélation électro pop française de l’année réussi la prouesse de remettre au goût du jour du Souchon ou du Alain Chanfort et même de sublimer leurs textes. Une électro adoucie façon variété déployée sur leur album Recto Verso sorti en 2016. Après avoir dansé sur « Instantané » et « Toi & Moi », Jacques poursuit la soirée. Mettant un point d’honneur à sortir du cadre, ce chef d’orchestre des sons réussi à marquer les esprits avec son look aussi hors norme que sa musique. La performance nous tient en haleine surtout quand il se met à faire des loops de ses bruits de fourche, d’extincteur ou de couvercle de casserole et que ça ressemble étrangement à quelque chose.

paradis calvi on the rock

Mercredi, dernière beach party Casa Sunsets avant de refermer la page 2017 du festival. Un brin nostalgique, nous reviennent en tête les valeurs sures du festival qu’on retrouve chaque année derrière leurs platines : Agoria, Para One, Cassius, Pachanga Boys, Busy P, Lil Louis,… ces quasi résidents qui ont participé à faire connaître Calvi on the rocks. Mais n’en parlez pas trop autour de vous, que ça conserve cette ambiance intimiste si unique à l’événement : comme une énorme fête improvisée entre potes, qui se seraient tous donné rendez-vous sur la même plage pour écouter du bon son.

 

On se quitte avec l’aftermovie 2017 de Calvi on the rock, rendez-vous l’année prochaine !