Lieux

Un cocktail, un son #7 : Salomé

#uncocktailunson#fantomedelopera#salome
Chronique : Un cocktail un son
Hélène Vignon

Faire des cocktails est un art. Un travail de mélange de saveurs et d’alcools, une histoire que vous dégustez et qui est mise en scène de façon différente. Avec la rubrique “Un cocktail, un son”, découvrez l’histoire que chaque cocktail m’inspire, liée à une ambiance musicale qui accompagnera votre lecture.

Salomé est une fille mystérieuse. Elle a grandi dans un petit village de campagne en France, et a déjà fait quelques petits jobs en utilisant sa grande passion pour la cuisine et le mélange des goûts. Douce et gentille, c’est une fille qui ne s’est jamais fait remarquer. Au cours de sa scolarité elle ne faisait pas partie des « stars » de la cour d’école et préférait lire des livres ou assister au cours de chant. 
Voilà quelques mois que Salomé est arrivée en ville et elle avoue avoir du mal à s’y faire. Elle ne connait personne à part ses collègues du bar où elle travaille le soir pour payer ses études. Elle sert les clients et passe de temps en temps derrière le comptoir pour confectionner les cocktails, mais n’a pas une grande liberté. Cependant, ce samedi soir là, tout changera pour elle. 

18h, elle reçoit un coup de fil de son patron, la moitié de l’équipe est malade à cause de l’épidémie de grippe qui a touché tout le monde, elle devra donc assurer le service des cocktails en réduisant la carte afin de pouvoir tout gérer. Il compte sur elle, et sans pression aucune lui avoue qu’elle va devoir faire ses preuves et qu’il lui donne une entière confiance. 

L’ambiance n’est pas au rendez-vous.

19h, elle ouvre le bar et briefe l’équipe des serveurs qui ne lui prête pas une grande attention. Avec une confiance en elle venue de nul part, elle s’équipe et décide de raccourcir la carte des cocktails avec une création qu’elle a toujours rêvé de proposer. Les deux premières heures se déroulent tranquillement, les clients commencent à arriver et l’ambiance n’est pas au rendez-vous. Les serveurs lancent des « ça va pas être la joie ce soir » « il y en a une que l’on ne va pas revoir ». 

Décidée, Salomé se tourne vers l’ordinateur pour bouger tout le monde, elle sélectionne un son qu’elle affectionne particulièrement

C’est samedi soir, et on va faire la fête !

Tout le monde se retourne vers elle avec surprise. Elle rougit mais ne se renferme pas pour autant. Calme, elle monte le son et s’exclame « C’est samedi soir, et on va faire la fête ! », la soirée est désormais entamée et les clients arrivent en nombre, sûrement attirés par l’ambiance du bar où tous dansent et s’amusent. 
Salomé le sait, c’est le moment où jamais de tester son cocktail maison auprès de la clientèle. Elle incite donc les gens à commander le nouveau cocktail, qui n’a pas encore de nom. Elle lance un jeu et propose aux personnes l’ayant testé de déposer une idée de nom dans la corbeille. Elle s’active et sert sa boisson, qu’elle prend soin de décorer comme elle l’avait imaginé. 

Ce cocktail, c’était elle.

Fière d’elle, elle posa tout de même timidement les cocktails sur le comptoir et ferma les yeux pour ne pas voir la réaction des autres. Une jeune femme s’approcha avec émerveillement et lui dit qu’elle n’avait jamais vu un cocktail aussi délicat et joli. Ce fût une réussite, tant bien par l’esthétisme que par le goût car tout le monde était comblé et en redemandait. Salomé n’en revenait pas, surtout que ce cocktail, c’était elle. Un cocktail raffiné, mystérieux et à la fois intriguant. La pureté de la rose posée sur le dessus se mélangeait avec l’acidité et le sucre de la framboise et du vinaigre de framboise, dissimulant la vodka sous une couche de feuilles de menthe parsemées de sucre de vanille. Tout correspondait à ce qu’était Salomé, et pour la première fois, elle était remarquée par plus d’une personne

Un cocktail, un son vous lève le voile sur l'histoire du Salomé, cocktail servi au Fantôme de l'Opéra à Lyon.

La soirée se déroula à merveille et il était même difficile d’en annoncer la fin. Fatiguée, Salomé est sur un petit nuage et n’en revient pas. Elle a enfin pu montrer qui elle était et a reçu tellement de compliments qu’elle les entend encore tourner dans sa tête. Mais quelque chose la tient, elle veut savoir comment pourrait s’appeler le cocktail qu’elle a servi ce soir. La dépouille se fait avec ses collègues qui paraissent aussi excités qu’elle. Le suspens est intense et Salomé trépigne d’impatience. Elle entend ses collègues crier de joie, se retourne et c’est à ce moment là qu’ils lui annoncent fièrement que tous les papiers contenaient le même nom : Salomé

Si vous aussi vous souhaitez goûter à ses saveurs délicates et gourmandes, ce cocktail est servi au Fantôme de l’Opéra à Lyon.

Crédits photo : Lauren Ledbetter/ Le Fantôme de l’Opéra

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.