Musique

You’re So French! #3

#beatmaker#youresofrench

Revoilà ta playlist hebdomadaire 100% french touch ! Après deux éditions placées sous le signe de l’électro-pop, place au beatmaking ! Un mot utilisé à l’origine pour la production d’instru et de beats hip-hop, qui trouve aujourd’hui tout son sens dans le milieu électro. Grâce à des outils digitaux toujours plus développés (MPC, logiciels, synthés…), l’expérimentation de sons, notamment électroniques, est aujourd’hui sans limite et très souvent de qualité. À condition d’avoir du talent et, ça tombe bien, la scène française en regorge. Jugez plutôt.


Playlist disponible également sur Spotify !

On ouvre cette sélection avec un gros de coup de coeur du moment : Beauvois. On ne t’en dira pas plus. En tout cas pour l’instant…

Derrière, on te présente le roi du sample : Mounika. « Le sample ou sampling est une technique qui consiste à utiliser une portion d’un morceau de musique existant et à la retravailler pour créer un morceau original. » Le gars est allé jusqu’à sampler Marie Laforêt et le pire c’est que ç’est excellent. Tu aimes ? Va vite éplucher son compte Soundcloud : il déborde de pépites.

Lui aussi, le sample, il maîtrise. Le producteur rennais Les Gordon vient tout juste de sortir son deuxième EP « Abyss » sur Kitsuné. Si son homologue du dessus est plus trip-hop dans le style, lui est davantage deep. Enfin, ça c’était avant.

Non, Petit Biscuit n’a pas fait que « Sunset Lover ». Et on serait tenté de dire heureusement tant son premier EP est grand. La preuve avec « Once Again ». Ah oui, on ne te le présente pas car on t’a déjà dit tout le bien qu’on pensait de lui. Juste, n’oublie jamais que le mec qui a composé cette track a 16 ans. Allez 17 peut-être, qu’est-ce que ça change.

Après l’élève, le maître. C’est juste pour la formule (et aussi un peu parce que Fakear, au même titre que Superpoze, est un des pionniers du genre) donc ne vas pas croire qu’on dévalorise Petit Biscuit. Fakear donc, alias Théo Le Vigoureux, caennais, 26 ans, et déjà mondialement connu. Multi-instrumentaliste, sa musique aux accents orientaux est à la fois puissante et aérienne, comme sur ce titre « Animal », extrait éponyme de son dernier album.

Déjà 3 EPs en un peu plus d’un an – dont le dernier et très bon « Prime of Life » – ce parisien ne finit pas de surprendre. Membre du collectif La Belle Musique, Slowz expérimente des sonorités Rnb/soul dans ce nouveau projet et ce n’est vraiment pas pour nous déplaire.

Si tu étais en manque de son pour accompagner ton été, le dernier EP « Homea » d’ Eazy Dew aurait pu t’être très utile. Ce jeune parisien, à l’origine producteur pour de nombreux rappeurs français, prouve que quand le talent est là, la musique de qualité suit. Quand Eazy Dew mélange les genres, ça fait mal. Le Kaytranada français ? À suivre. De près.

Ces deux là aussi il ne faut pas les lâcher. Le duo Else a fait forte impression en début d’année avec leur projet « Mirage ». Si ils maîtrisent à merveille les rythmes funky façon french touch (comme sur cet EP), les copains toulousains savent aussi faire dans le (légèrement) plus obscur, comme sur leur dernier titre « Paris ».

L’avènement de la future-beat/future-bass/trap a clairement marqué l’évolution de la musique électronique ces dernières années. Flume en étant la figure de proue. Côté français, Douchka (membre de Nowadays Records) en est l’un des plus beaux représentants, comme il le démontre sur son dernier titre « This Mood » en feat. avec le rappeur-chanteur Hi Levelz. Ne t’arrête pas en si bon chemin, son denier EP « Together » n’est pas très loin.

On termine avec Nude, producteur tourangeau. Percussionniste et batteur de formation, Nude consacre désormais entièrement son temps à la musique. Une très bonne nouvelle pour les amateurs de productions léchées où se croisent influences électro, hip-hop et Rnb. Chiiiiiiiiillll.